anatomie d'un pinceau

Anatomie d’un Pinceau

Bonjour les artistes!

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur l’anatomie d’un pinceau, ce qui va nous permettre de comprendre les différentes qualités, et donc les différents prix. Je vous expliquerai ensuite quel type de pinceau convient pour quel type de peinture. Et enfin, nous apprendrons comment entretenir son pinceau pour le faire durer le plus longtemps possible!

Tout d’abord, un pinceau est composé de trois éléments, que nous allons détailler ensemble:

  • les poils
  • la virole
  • le manche

Anatomie d’un pinceau: les Poils

anatomie d'un pinceau
pinceau raphaël petit gris 803 n°4

Les poils sont bien sûr la partie maîtresse du pinceau! Il en existe toutes sortes de types, naturels (poils d’animaux), comme synthétiques (matières plastiques). Les poils sont rassemblés en touffe d’un diamètre plus ou moins grand, d’une longueur plus ou moins importante, selon le pinceau voulu. Ils sont liés ensemble et insérés dans la virole, dans laquelle ils sont collés.Les poils les moins chers sont les soies de porc, beige clair et rigides, assez rêches. La soie de porc absorbe un peu l’eau, et marque souvent la peinture. Les poils les plus chers sont les martres kolinsky, issus de la queue d’une espèce particulière de belette (également appelée vison de Sibérie), d’une excellente nervosité, et d’une bonne capillarité. Entre les deux, on trouve des poils de toutes qualités, de différentes rigidités et souplesses, plus ou moins absorbants, selon les goûts et les techniques de l’artiste!
Les poils naturels utilisés pour les pinceaux sont majoritairement issus des queues de différents animaux d’élevage, dont les peaux servent à faire des manteaux. À noter que les États-Unis sont les derniers à avoir rejoint la liste des pays interdisant les fermes d’élevage d’animaux à fourrure, ce qui impacte donc la production des pinceaux par ricochet. À l’heure actuelle, le synthétique est loin d’avoir des propriétés proches des capacités des poils naturels.

Anatomie d’un pinceau: la Virole

anatomie d'un pinceau
pinceau en martre kolinsky

La virole est la partie qui relie les poils au manche. Très souvent métallique, elle est sur certains pinceaux en plume d’oie. La majorité du temps, la virole est un tube en métal inoxydable, qui va donc résister à l’humidité sans rouiller. Sur certains pinceaux moins chers, elle peut être formée d’une plaque soudée sur elle-même, d’un métal de qualité moindre.La virole est ensuite fixée sur le manche en la pinçant profondément sur le manche.

Anatomie d’un pinceau: le Manche

Le manche est donc la partie longue du pinceau, par laquelle on le tient. Le manche est parfois fabriqué en plastique, plus souvent en bois, peint, teinté, vernis ou brut. Un manche en plastique aura l’avantage de mieux résister à l’humidité, mais sera bien plus rigide, et la virole pourra ne pas tenir dessus. Le bois, de par sa texture plus souple, permettra à la virole d’être mieux fixée.Il vaut mieux éviter les pinceaux en bois brut ou seulement peints, car le bois va gonfler à l’humidité, et la virole risque donc de se déchausser. Privilégiez donc des pinceaux au manche impeccablement vernis!

Il existe en deux longueurs, selon la posture de l’artiste et le format de la toile. En effet, on utilise des pinceaux à manche long lorsqu’on travaille debout, souvent sur grand format. Le pinceau devient le prolongement du bras de l’artiste et permet une grande amplitude de geste. Les pinceaux au manche courts servent eux aux plus petits formats, où l’artiste travaille assis en bougeant essentiellement le poignet; ce qui permet d’éviter de se mettre le pinceau dans l’œil!

anatomie d'un pinceau
gamme de pinceaux ronds Kaerell de Raphaël synthétiques pour l’acrylique

Quel pinceau pour quelle peinture?

Maintenant que l’on sait tout sur l’anatomie d’un pinceau, je vais vous expliquer quel type de pinceau nous allons utiliser pour quelle peinture: Les poils synthétiques vont essentiellement servir pour les peintures elles aussi synthétiques, comme l’acrylique. En effet, ces peintures sont à base de différents types de résines, qui glisseront mieux sur les poils synthétiques, sans les engorger et finalement, les encrasser de manière irrémédiable. Les poils naturels vont servir aux peintures dont les liants sont d’origines naturelles comme la gomme arabique (aquarelle et gouache) ou l’huile de lin (peinture à l’huile). en effet, les poils naturels vont boire les liants, et permettre du coup d’avoir une bonne réserve de peinture. On réservera les poils les plus absorbants que sont les petits gris à l’aquarelle, ce qui permettra de travailler de grandes zones rapidement sans retremper le pinceau dans la peinture, ce qui risquerait de causer une démarcation visible.

L’entretien d’un pinceau:

La première règle à retenir pour garder son pinceau en bon état est basique: on ne l’oublie pas dans le pot à eau. Il s’agit du meilleur moyen de déformer la touffe! Le pinceau se nettoie au savon de Marseille, ou au savon d’Alep, qui ne vont pas dessécher les poils. En séchant et en durcissant, le savon peut aider à redresser une touffe déformée, mais ça ne sera pas toujours efficace. Le savonnage du pinceau se fait délicatement, et le rinçage à l’eau froide, pour ne pas ramollir et dissoudre la colle présente dans la virole.

Le séchage se fait idéalement la tête en bas (il existe des pots de séchage agrémentés de ressorts qui permettent de caler les pinceaux dans le bon sens), éventuellement à plat. Le séchage ne se fait jamais les poils vers le haut, au risque de voir la gravité aider les pigments restants à migrer à la base de la touffe, voire dans la virole, ce qui à terme écarte les poils et fait perdre au pinceau sa pointe. De temps en temps, on peut utiliser un après-shampoing doux et hydratant pour redonner souplesse aux pinceaux en poils naturels. Cette astuce est en revanche inutile sur les pinceaux en poils synthétiques.

Vous savez à présent l’essentiel! Mais si vous avez des questions supplémentaires, surtout, n’hésitez pas!

anatomie d'un pinceau

Sources:

https://www.youtube.com/watch?v=bBTlpoWizeg&feature=em-subs_digest nettoyer les pinceaux

http://www.nabismag.fr/secret-de-fabrication-des-pinceaux-petit-gris-ou-ecureuil/

http://ysbaelle.over-blog.com/2017/08/fabrication-pinceaux-kolinsky.html

https://www.youtube.com/watch?v=x5QkQAxTecE 1:17 à 2:34 fabrication en usine

https://www.youtube.com/watch?v=doShS6uNP0g reportage sur une entreprise française de fabrication de pinceaux

http://ysbaelle.over-blog.com/2017/08/nettoyage-pinceaux.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vison_de_Sib%C3%A9rie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.