Introduction au Thé

Email this to someoneShare on FacebookPin on PinterestShare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Google+

il y a quelques jours, je me suis vantée sur Facebook d’avoir mis mes premiers thés glacés de l’année au frigo. Ma soeur m’a proposé d’en faire un post de blog. Je trouve ça bien trop simple à faire pour expliquer quoi que ce soit, mais elle a répondu qu’elle n’aime pas le thé parce que c’est amer! Je me suis retrouvée à lui expliquer vite fait qu’un bon thé n’était pas amer… Elle m’a eu, puisque sa réponse a été « bah tu vois que tu as des choses à dire :p ». Vilaine.

Toutes les couleurs du Thé

Toutes les couleurs du thé

Vous savez déjà qu’il existe au moins deux grandes familles de Thé. le thé vert et le thé noir. Mais avez vous entendu parlez des thés blancs, bleus ou rouges? Savez vous à quoi ça correspond?
En dehors du rouge, c’est la même plante. Les temps et températures d’infusion sont bien sûr donnés à titre indicatif, le tout pouvant varier selon le type de votre thé.

le Thé Blanc

Le thé blanc est celui qui a subit le moins de transformations: après récolte, il est simplement séché. Son goût est extrêmement subtil. Son infusion ne doit pas se faire à plus de 70°C, au risque de l’abimer. On l’infuse 5 à 10 minutes.

le Thé Vert

Le thé vert a été torréfié à 100°C, roulé, puis desséché. Son infusion se fait entre 70 et 75°C  de 1 à 5 minutes selon les variétés. Sa teneur en théine est la plus élevée.

le Thé Bleu

Le thé bleu, également appelé Oolong ou Wu Long est d’abord séché au soleil, puis mis à fermenter. Il est brassé régulièrement dans une pièce maintenue humide (85% d’humidité) entre 20 et 25°C. Il est ensuite torréfié pour stopper la fermentation à un degré qui varie selon les régions. Les feuilles sont ensuite roulées.
Il s’infuse à 95°C (eau frémissante) 5 à 7 minutes.

le Thé Noir

Le thé noir est un thé dont la fermentation a duré plusieurs heures (dans une pièce à 95% d’humidité maintenue entre 20 et 22°C et aérée) avant d’être également stoppée par torréfaction à 90°C.
Les thésfumés sont des thés noirs dont le séchage après la récolte a été fait au dessus d’un feu de racines d’épicéas,  selon une durée plus ou moins longue en fonction du goût souhaité.
Les thés noirs s’infusent entre 80 et 95°C de 2 à 5 minutes selon le type.

le Thé Rouge

Le thé rouge n’est pas issu du théier mais d’un buisson nommé Rooibos, originaire d’Afrique du Sud. Il ne contient donc pas de théine et peut se boire à tout moment de la journée.

Les Qualités du Thé

quirky-tea

Je me souvient avoir discuté de thé avec un Indien, lui citant deux trois types que j’apprécie. Il m’avait coupé, les yeux ronds, me demandant si j’étais déjà allée en Inde, vu que j’avais l’air de connaitre la géographie locale…

 

En effet, la plupart des noms de thé que nous connaissont sont en réalité des noms de localités d’où sont originaires les thés, avec leur techniques de productions particulières. Le Darjeeling est donc originaire de la ville du même nom, située au nord est de l’Inde, au pied de l’Himalaya. Le Ceylan est originaire du Sri Lanka (c’est le nom de l’île principale). Le thé d’Assam est originaire du nord est de l’Inde, entre Bangladesh, Bouthan et Birmanie. Le Yunnan est une province du sud ouest de la Chine…
Enfin, au même titre que les Vins en France, la qualité finale du thé est fonction de beaucoup de choses: ensoleillement de la plantation, humidité, qualité du sol, moment de la récolte, capacités technique des planteurs, des cueilleurs, réussite ou non de la fermentation, taille des feuilles… N’oublions pas que le thé est beaucoup produit dans des régions soumises à la Mousson! On va donc parler de Crus, voire de Millésimes également pour le thé.

Darjeeling tea hills

Un bon thé n’est donc pas forcément amer, au contraire! Un thé amer est un thé dont l’infusion est ratée (trop chaude et/ou trop longue) ou dont la qualité est faible. Les thés sont triés selon leurs qualité; plus ou moins brisé. Plus la feuille est brisée, plus elle libérera de tanins, responsables de l’amertume. Notez que les thés en sachets des supermarchés sont souvent des thés très brisés, de qualité faible, dont il sera très facile de rater l’infusion. Quand au thé le plus connu, celui à l’étiquette jaune (pour ne pas citer), il s’agit en réalité de thé de très faible qualité récolté mécaniquement et… Broyé, branches et feuilles confondues.

Bonus: recette de thé glacé

thé glacé

Il fait chaud, il fait beau, vous avez envie de vous poser de dans un hamac, sur une pelouse, avec un bon bouquin? Il ne vous manque que du thé glacé pour parfaire ce tableau idyllique!

 

Il vous faut donc: votre thé préféré, de l’eau et votre frigo.

 

Pour 1L d’eau, comptez 2 cuiller à soupe du thé de votre choix, ou 4 sachets. L’infusion doit se faire au moins 1h, je laisse donc la nuit au frais.

 

Plusieurs avantages: vous pouvez choisir la quantité (et le type) de sucre (personnellement, je n’en mets pas, mais je vous conseille de gouter avant d’ajouter quoi que ce soit). Le résultat ne sera pas amer, et peu théiné (c’est la chaleur, qui cassant les feuilles, libère la théine et les tanins responsables de l’amertume). Vous pouvez choisir avec quoi l’aromatiser, sirops, jus de fruits, fruits séchés qui infusent en même temps que le thé… ou infuser directement un thé parfumé. A vous d’essayer!

 

Mes préférés:
Infusion de fleur d’hibiscus (aussi appelé bissap) avec du sirop de gingembre, pour une couleur rouge magnifique et un coté énergisant, ou avec de la menthe fraiche pour le punch.
Thé vert gumpowder et jus de citron (et parfois une pointe de miel), très rafraichissant.
Thé noir à la pèche, avec un peu de sucre, pour ressembler au soda à l’étiquette jaune le plus connu.
Et ainsi de suite…

 

Et vous? Buvez vous du thé? Quels sont vos variétés préférés? Quels sont vos mélanges de thé glacés préférés?
Email this to someoneShare on FacebookPin on PinterestShare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Google+

3 réflexions au sujet de « Introduction au Thé »

  1. Célénaa

    Je suis très contente d’avoir été vilaine, parce que j’ai appris plein de choses très intéressantes! Surtout que je ne suis pas sage : je n’ai jamais fait attention au temps d’infusion de mon thé! Oups
    Merci grande sœur! ^^

    Répondre
  2. Ortisse

    Je suis une grande amatrice de thé même si je suis loin d’être une experte! Je n’achète jamais de thé en supermarché leur qualité médiocre me tord le ventre. Pendant longtemps, je ne jurais que par le thé noir (en particulier les goûts russes avec de la bergamote) mais plus ça va plus je me dirige vers les thés verts (j’ai un faible pour le magnifique Bouddha bleu de Mariages Frères qui est d’une grande finesse). Sinon, je ne suis pas une grande fan de rooïbos, je préfère de loin boire une tisane.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *