Archives de catégorie : Arts plastiques

Décorations de Noël

Décorations de Noël

Suite des décorations de Noël que vous pouvez faire vous même. Sur cette photo, vous pouvez voir:

  • des boules en papier réalisées selon ce principe
  • des minis sapins origami réalisés selon ce principe (pour plieur avancé, avec des carrés de 10, 8 et 6 cm de coté)
  • des étoiles origami en volume selon ce principe (pour plieur intermédiaire)
  • une étoile origami plate selon ce principe
  • un flocon origami selon ce principe (pour plieur très expérimenté)
  • un cerf origami selon ce principe (plieur intermédiaire)
  • une grue origami selon ce principe (plieur intermédiaire)
  • décorations à base de fil d’aluminium de 3mm de diamètre recouvert de grelots enfilés sur un fil. absolument ravissant, surtout à l’oreille, mais ça revient cher en grelots!

J’ai également réalisé (absents de cette photo car déjà confiée à la maman pour les calendriers de ses bout d’chou) des bonhommes de neige avec 3 pompons collés entre eux, avec un ruban noué autour du cou pour l’écharpe, un fil de fer planté à travers le corps pour les branches, et des points de peinture noire et orange pour les yeux, les boutons et la carotte. J’ai également peint en doré des pommes de pin. Mini effort maxi effet!

J’aime beaucoup l’idée de faire des décorations en papier: on peut choisir la couleur, le motif de notre choix (pour l’origami, on prendra du papier 70gr, pour pouvoir le plier plein de fois c’est mieux), voire dessiner dessus… C’est accessible (en choisissant un modèle adapté à notre niveau) et pas salissant…

Et vous, que fabriquez vous pour votre sapin? Dites moi tout!

Décorations de Noël

Décorations de Noël

 

C’est mi-Novembre, alors j’ai le droit de lancer ma version des hostilités de fin d’année. J’ai décidé. Nah. Surtout qu’en fait, je me suis engagée à remplir les calendriers de l’avent de mes nièces (je suis la meilleure tata du monde) de pleins de décorations de Noël (j’avais oublié qu’elles sont 3 et que 3×24 ça fait 72 décorations de Noël, je m’en veux encore), et ils doivent être prêts avant le 1er décembre, alors autant vous en faire profiter! Ceci explique cela…

Aujourd’hui, je vais donc vous proposer des idées de décorations de Noël à faire vous même, voire avec des enfants.

Sur cette photo, vous pouvez voir:

  • des flocons réalisés avec des perles à repasser (sur une base hexagonale) (vu ici, lien en danois, mais l’image parle d’elle même)
  • des sujets en bois peints (des sujets en cartons ou en plastique marchent aussi bien entendu)
  • des étoiles en papier (réalisées selon ce principe – lien en anglais)
  • des noeuds décoratifs avec des rubans à thème (lien en anglais avec des mesures en pouces, certes, et qu’en plus j’ai adapté) (ce qui nous fait trois « 8 » avec des rubans de 13cm, trois avec des rubans de 12 cm, deux de 10.5cm et un de 6.5cm pour un ruban de 1cm de large – en vrai j’ai encore plus triché parce que mes rubans ne faisaient qu’1m, mais j’ai versé du sang et serait incapable de vous faire un tuto propre et compréhensible)
  • des boules transparentes contenant des éléments naturels (ici des glands dont le capuchon a été collé, et une petite pomme de pin)
  • des boules transparentes rouge avec des flocons dessinés dessus au cerné vitrail (vérifiez d’en prendre un qui ne nécessite pas de cuisson)

Racontez moi! Ces idées vous plaisent elles? Comptez vous en réaliser? Montrez moi vos décorations de Noël sur la page facebook d’Ywana!

Présentoir à gâteaux

 présentoir à gâteaux

Cette fois ci, je vais vous proposer une astuce pour faire votre présentoir à gâteaux.

Aujourd’hui, on peut trouver toutes sortes de modèles de présentoir à gâteaux, simples, élégants, kitsch, vintage… Même en carton. Mais les prix sont parfois impressionnants.

Pour réaliser un présentoir à gâteaux, il vous faudra:
  • des assiettes de diamètres variés
  • des bougeoirs, des verres, des coupes comme intercalaires…
  • de la colle pour métal/verre/céramique. (vérifiez simplement que votre colle en gel fait l’affaire, c’est facile à trouver)

Il vous suffira d’assembler vos éléments dans l’ordre que vous souhaitez pour réaliser votre présentoir à gâteaux, en respectant les indications de votre colle!

Ici, des assiettes achetées entre 1€20 et 1€80 les petites, 6€90 la grande chez Eurodiff, et des bougeoirs à 1€50 chez Carrefour. N’hésitez pas à utiliser des assiettes chinées en brocante, ou unies et peintes par vos soins. Une idée simple et pas chère pour une table de fête ou en cadeau!

Montrez moi vos créations sur le facebook d’Ywana!

Carte à gratter maison

Bonjour !

Hier, dans le magasin d’arts créatifs où je travaille depuis peu, une cliente est venue me dire qu’une astuce que je lui avait proposé avait marché exactement comme je le lui avais dit. J’ai donc décidé de la partager avec vous !

Comme vous l’aurez compris au titre de l’article, il s’agit de faire une carte à gratter. Comment ça se présente ? Il s’agit d’une couche de matière à gratter, qui révèle ce qu’il y a en dessous, soit une couche de matière « glissante » (grasse, cireuse ou extrêmement lisse). Ça peut être utilisé de deux façons : pour « cacher » un message (principe de la plupart des jeux à gratter), ou pour dessiner.

Le principe est ultra simple !

pour réaliser une carte à gratter, il vous faut :

  • votre support (papier, carton…)
  • des crayons de cire, des pastels à l’huile, ou même de simples bougies chauffe plat
  • un pinceau
  • de la gouache ou de l’acrylique mélangée à un peu de liquide vaisselle

Première étape, recouvrez entièrement votre feuille de cire. (L’avantage de la bougie chauffe plat, c’est que sa cire est plutôt transparente. Elle est donc parfaite pour cacher un message. Il vous faudra donc en recouvrir ce que vous souhaitez ensuite cacher pour le protéger de la peinture.) Entièrement. La moindre parcelle n’étant pas recouverte accrochera la peinture, et vous ne pourrez donc pas la gratter.

Deuxième étape, recouvrez uniformément de peinture. Vous n’êtes pas obligés de le faire d’une couleur unie, laissez courir votre imagination ! Vous pouvez également utiliser du ruban de masquage (également appelé scotch du peintre ou masking tape) pour délimiter votre zone de travail.

Troisième étape, la plus longue et la moins passionnante… Laissez sécher la carte à gratter.

Et enfin, grattez ! Avec une aiguille à tricoter, pièce de monnaie, capuchon de stylo, pointe en bois d’un pinceau, ongle…

Alors, ça vous a plu ? Qu’avez vous fait ? Montrez moi sur ma page facebook !

Décorer un chapeau de paille

décorer un chapeau de paille

Bonjour!

Aujourd’hui ça sera une petite astuce pour pimper un chapeau de paille.

chapeau de paille et nylonPour cela, vous aurez besoin de votre chapeau de paille préféré, de fil de nylon et de ciseaux.

 

 

 

Vous allez simplement réaliser trois passants. Pour cela, découpez trois bouts de nylon d’environ 15 cm.

L’idée consiste à les nouer en trois points du chapeau, juste au dessus du rebord: devant, et de chaque côté à l’arrière, pour avoir les cotés libres pour faire des nœuds ou fixer des décorations sur vos rubans.

troispoints

Le nœud se fait sur la face interne du chapeau pour encore plus de discrétion: passez le fil du nylon à travers le tressage de la paille, en prévoyant une hauteur d’environ 3 cm. Si vous souhaitez y passer des gros foulards, n’hésitez pas à prévoir plus haut, et utiliser des bouts de nylon plus grands. Vous pouvez réaliser la même chose sur un chapeau en tissu ou en feutre, mais les trous seront bien entendu bien plus visibles…

chapeau de paille noeud  chapeau de paille passant

 

Et hop, plus qu’à passer votre foulard, ruban, chute de tissu, cravate, lanières… Dans vos passants invisibles du chapeau! Vous pourrez changer de tête selon vos envies!

chapeau de paille ruban

chapeau de paille ceinture

Les Étiquettes

les étiquettes

 

Aujourd’hui, je vais vous faire un tutoriel rapide sur comment utiliser les étiquettes que je vends sous forme de fichier PDF sur Etsy.

matériel Tout d’abord, il vous faut: 

  • votre fichier imprimé (évidemment)
  • des ciseaux
  • un crayon
  • de la colle en bombe
  • du papier calque si vous choisissez d’imprimer également le guide des couvercles

 

 

Les étapes:

  1. tracez le contour de votre couvercle (ou décalquez sur le guide des couvercles)
  2.  découpez selon le trait que vous venez de tracer
  3. appliquez la colle en bombe sur le couvercle, à 20cm de distance dans un lieu aéré
  4. appliquez votre étiquette sur le couvercle

tracer couvercle 1. ciseaux 2. colle 3.

tadaaaam! ce n’est pas plus compliqué!

Les Indispensables de la Fabrique

Parmi les premiers articles qu’il me semble intéressant d’écrire, c’est, concrètement, qu’est ce que j’utilise couramment dans mes bricolages maison ou qui est souvent utile?

Voici donc mes outils indispensables:

  • Le classique duo crayon/gomme car tout projet commence par des notes, des croquis (même cet article!), des dessins préparatoires, des plans, des idées jetées en vrac sur le papier…
  • Un cutter et/ou une paire de ciseaux. S’utilise presque systématiquement.
  • Une règle (30cm c’est déjà bien) et une équerre. Idem, souvent indispensable!
  • un stock de pinceaux variés. au minimum un pinceau basique du type brosse, de mauvaise qualité qui sera dévolu à la colle, et un minimum de variété à qualité adaptée à vos techniques préférées; rond: petit, moyen, gros, et brosse, petite, moyenne, grosse voire énorme pour les préparations de surface.
  • une surface propre et lisse (il suffira de passer un coup d’éponge pour retirer le plus gros), qui ne craint pas d’être salie. J’ai choisi pour ma part de protéger ma table à manger, n’ayant pas de réel espace atelier, avec une grande bâche. Vous pouvez utiliser de la toile cirée achetée au mètre en magasin de tissus (il en existe même des transparentes), ou, si vous êtes autant adeptes de récupération que moi… L’emballage de votre matelas. Une plaque de découpe peut également être utile si vous craignez pour la table.
outils indispensables

Les « consommables » indispensables:

  • Des supports variés, mais bien sûr ceci dépend de vos projets. Papier, carton de récup’ sont la base.
  • De la peinture. A choisir selon le support et l’usage prévu pour la création, bien que le plus souvent, l’acrylique sera le meilleur choix. Prenez au minimum les trois couleurs primaires (Bleu cyan, Rouge magenta et Jaune primaire) ainsi que du Noir (de préférence d’Ivoire) et du Blanc.
  • La colle blanche. Aussi appelée colle vinylique, colle polyvinylique, vernis colle, ou en anglais, modpodge ou PVA (tout n’est pas strictement identique, mais vous pouvez en tirer globalement les mêmes usages).  Sérieusement, ça sert à tout, je vous le prouverais. Et ça coûte en moyenne 3€ à 10€ le litre, pourquoi s’en priver?
  • De la… Maïzena! Là de suite, j’ai au moins trois usages à vous proposer. Il s’agit par exemple de la solution la plus économique pour épaissir une peinture trop liquide (et sans l’éclaircir). Ça marche sur votre béchamel, pourquoi pas la peinture? Attention, bien de la fécule de maïs, les autres farines n’ont pas le même pouvoir élastifiant. Vous pouvez bien entendu écouler votre stock périmé, puisqu’il ne s’agit plus de le manger. Quand aux deux autres usages, ils méritent bien un article complet chacun, un peu de patience.
  • Du scotch du peintre, aussi appelé ruban de masquage. Oui, celui qui vous sert à protéger vos plinthes quand vous refaites la peinture du mur. Il permet d’avoir un bord net à plein de créations, et est repositionnable sans abîmer le papier.
  • Du vernis. La par contre, c’est en fonction de trop de choses pour en avoir un qui puisse servir à tout… Ça dépendra du support, de la technique utilisée, mais aussi de l’usage que vous compter en faire…
consommables indispensables

Bonne création à vous!